Quelles sont les raisons liées au refus d’un prêt bancaire ?

Lorsque vous avez un projet en cours, pour mieux le financer, il est possible de faire un prêt auprès d’une banque. Toutefois, ce prêt peut être confronté à un refus de la part de la banque pour plusieurs raisons. Découvrez dans la suite de l’article, quelques raisons liées à un tel refus.

La capacité de remboursement

Avant de procéder à un quelconque prêt, la banque se charge d’étudier le dossier de la demande du prêt. En dehors de l’étude de dossier du demandeur, la banque se base également sur ses revenus, ses crédits en cours, ses charges, sa gestion financière et bien d’autres. En effet, avant d’octroyer un prêt à une personne, la banque s’assure de ne pas dépasser le taux d’endettement maximum. Pour cela, elle identifie la capacité de remboursement du demandeur. Toutefois, même lorsque la banque se rend compte de la capacité de remboursement du client, cette dernière peut refuser de lui accorder ce prêt, car cela pourrait nuire au demandeur. En effet, après avoir étudié toutes les possibilités de remboursement, la banque peut se rendre que le client se retrouve dans une situation de précarité car il est en dessous de son taux d’endettement.

Le faible apport personnel

Avant d’accorder un prêt, la banque s’assure de l’apport personnel minimum du demandeur. Cet apport doit couvrir, un pourcentage donné du montant demandé près de la banque, en plus des frais de notaire. L’apport personnel joue un rôle important puisqu’il vous permet d’avoir la possibilité d’obtenir un prêt, mais aussi de bénéficier d’un faible taux de remboursement. Il existe plusieurs dossiers de demande de prêt qui sont rejetés à cause d’un apport personnel insuffisant.

La situation professionnelle

Avant d’accorder un prêt à une personne, la banque met un accent particulier sur sa situation professionnelle. En effet, la banque exige d’avoir un certain salaire minimum, de bénéficier d’un contrat à durée indéterminée et de prouver une gestion favorable de ses revenus. Cependant, lorsque le client demandeur de prêt est un intérim dans une entreprise, bénéficie d’un contrat à durée déterminée ou s’il vient de commencer son boulot, il n’est pas éligible pour demander un prêt.